Choisir son vin : suivre les conseils d’un caviste et d’un sommelier

Que l’on soit novice ou amateur de vin, pourquoi se priver des conseils d’experts ? Selon les sensibilités et les goûts de chacun, on ne se dirigera pas vers le même produit. Parfois, on souhaite prendre des risques et s’adonner à la découverte, parfois on souhaite rester sur des valeurs sûres.

C’est en cela qu’un caviste et qu’un sommelier sauront vous aider : en comprenant vos envies du moment et en vous conseillant au mieux. Mundovin, caviste indépendant, revient sur l’expertise de ces deux pointures du monde des vins et spiritueux.

Caviste : un métier en pleine évolution

L’univers ésotérique du vin est sans fin, les clients français ou étrangers cherchent toujours à se documenter avant l’achat d’un vin.

Le caviste ne se limite pas à sélectionner et à s’assurer de la provenance des bouteilles. Il sait apporter les bons conseils de dégustation et cultive une réelle proximité avec le client. Il va savoir comment procéder pour dénicher les artisans et les cuvées qu’il souhaite exposer dans la cave de son magasin. Chez certains cavistes on rencontre un passionné qui cherche à faire découvrir les particularités de chaque terroir et de chaque vigneron artisan sélectionné. C’est un spécialiste qui connaît les forces de chaque vigneron avec qui il collabore, car cette profession, c’est aussi faire émerger des artisans qui s’expriment au travers de la production de leur vin.

Le mot du caviste : « L’important c’est d’être accessible. De pouvoir s’adresser à tous les acheteurs, peu importe leur niveau de connaissance et leur budget. D’offrir ses connaissances sur tous types d’appellations plus ou moins prestigieuses mais toujours sublimées par des vignerons qui ont du talent. S’ils ont l’approche « artisanale » en plus, c’est parfait ! Car on le ressent vraiment dans le vin. Pour moi, le terme « artisan vigneron de talent » est primordial, il a plus de signification que beaucoup d’autres arguments. » Marc Walter, dirigeant et caviste Mundovin.

La notion d’expertise prend tout son sens : proposer à la vente une large sélection de petits et grands crus, de vignerons indépendants au sommet de l’excellence ou à suivre de très près, de produits en provenance de régions et pays différents. Une sélection exceptionnelle de vins rouges, de vins blancs, de vins effervescents (champagne, crémant), de spiritueux… Savoir répondre aux besoins du moment en aiguillant le client vers le vin qui le fera voyager.

Sommelier : une incitation au voyage

Devenir sommelier demande une formation avec l’obtention d’un diplôme (Mention complémentaire, Bac pro, Brevet pro, BTS, Certificat, Diplôme universitaire, etc.). Animé également par la passion, l’expertise et l’expérience, le sommelier doit affûter ses connaissances et être capable de donner des conseils pointus sur les accords mets et vins. Ce qui explique la présence fréquente d’un sommelier dans la plupart des établissements gastronomiques.

Un métier qui demande une expertise pointue dans les différentes manières de conduire la vigne, la connaissance du terroir et ses particularités. Il doit également avoir des connaissances dans la manière de servir et de déguster chacun des vins.

Le mot du sommelier : « Tout comme on a envie de découvrir un nouveau restaurant, on a envie de vivre une expérience. Il faut pouvoir offrir aux clients des expériences variées pour qu’ils puissent mieux se connaître au travers du vin, mieux cibler ce qu’ils aiment. » Philippe Mischler, sommelier Mundovin.

La consommation du vin fait partie intégrante de la culture française. Les professions liées à la production, la vente et le conseil du vin demandent un savoir-faire précis.

Mundovin : combiner les connaissances d’un caviste et d’un sommelier

Le caviste et le sommelier présentent de nombreux points communs : la passion tout d’abord, la connaissance et bien sûr le professionnalisme. Mundovin a su tirer sa force en alliant caviste et sommelier dans une même cave. Une belle complémentarité entre Marc Walter et Philippe Mischler.

L’essence de leurs métiers vient de la personnalisation : savoir cerner les besoins et les goûts du consommateur pour lui proposer le vin le plus en phase avec son envie du moment. C’est au caviste et au sommelier de rassurer et de conseiller les amateurs. « Plus quelqu’un est amateur, plus il va prendre des risques. On reconnaît les habitués et on sent lorsqu’on peut conseiller des bouteilles plus étonnantes, atypiques… qui sont tout sauf conventionnelles. » Expliquait Marc Walter.

C’est à force de déguster et d’échanger que les passionnés deviennent de vrais amateurs. Mais dans le vin, pas besoin d’être un expert pour apprécier une bonne cuvée. L’important c’est d’apprécier, d’avoir du plaisir, de voyager.

Le saviez-vous ? Mundovin sélectionne avant tout le vigneron. Rencontre, dégustation… ressentir ce complément d’âme qui ressort du produit. L’appellation passe en second plan pour placer l’émotion et la découverte au centre du produit. À titre d’exemple, l’un des meilleurs vins du Languedoc n’a qu’une appellation Vin de Pays !

fleche montant vers le haut