Vin et biodynamie : les fondements d’une agriculture durable

La biodynamie est un réel partenariat entre l’Homme et la nature. Le vigneron cherche à utiliser des techniques agricoles naturelles pour obtenir des récoltes saines. C’est un vrai retour aux fondamentaux en plaçant le terroir au centre de la culture d’une vigne.

C’est l’ADN même d’une cuvée : combiner l’expertise du vigneron avec le cépage et le terroir. Trois éléments indissociables pour obtenir des vins exceptionnels.

Mundovin revient sur les fondements de cette agriculture viticole, pour comprendre de quelle façon nature et agriculture donnent des vins uniques.

Qu’apporte la biodynamie à un vin ?

La biodynamie, c’est avant tout une vision et une passion. Une envie de créer des produits authentiques au plus proche de ce que la nature peut leur apporter. Une harmonie entre l’Homme, les plantes et les animaux afin d’enrichir et de respecter les sols.

Les vins deviennent plus complexes, les racines descendent plus profondément dans les sous-sols à la recherche d’eau et des spécificités du terroir (calcaire, argile, granite, schiste, gravier). En somme, des vins avec une notion de terroir plus authentique.

Le soin apporté aux sols, la composition des terroirs et des sous-sols ainsi que l’attention portée aux vignes offrent une expérience œnologique plus intense. La qualité d’un vin et le respect de notre écosystème vont de pair.

Le saviez-vous ? C’est dans les années 20 que le philosophe et scientifique autrichien Rudolf Steiner a introduit les techniques biodynamiques. Des préparations naturelles dont l’objectif est d’améliorer la structure et la fertilité des sols. L’agriculture biodynamique est également créatrice d’emplois puisqu’elle demande plus de main d’œuvre. Une méthode résolument durable !

Faire le choix de la biodynamie

Des artisans vignerons ont fait le choix d’un travail des vignes plus respectueux des sols et de l’environnement pour plusieurs raisons. La première étant que pour obtenir des produits de qualité, il faut nécessairement un environnement en pleine santé. Certains vignerons vont jusqu’à réintroduire des cépages ancestraux pour cultiver des produits toujours plus authentiques.

À l’instar de l’agriculture conventionnelle qui traite systématiquement les sols et de la méthode biologique qui traite les vignes avec des produits ; un vigneron convaincu par la biodynamie va chercher à renforcer la vigne contre les maladies. Pour renforcer les vignes, des préparations biodynamiques à base de décoctions de plantes, de compost ou de fleurs sont appliquées. Pour dynamiser les sols, des préparations à base d’animaux sont plébiscitées (concentré de bouse de corne ou silice de corne par exemple). Des vignerons vont jusqu’à utiliser des chevaux ou des voitures électriques pour se déplacer dans les vignes. Les rythmes naturels ont également une influence : optimiser les travaux du sol en fonction du positionnement de la lune, du soleil et de l’alignement des planètes.

Bon à savoir : un label pour certifier de la bonne pratique des techniques biodynamiques est présent dans plus de 60 pays : Demeter. Une certification qui intervient dans les domaines de l’alimentaire, du cosmétique et du textile. Cela ne signifie cependant pas que des artisans vignerons ne bénéficiant pas du label ne sont pas reconnus en tant qu’agriculteurs biodynamiques. Chacun s’engage à sa façon dans l’agriculture durable. Chacun s’adapte à son terroir et apporte ce qu’il faut aux sols pour faire prospérer la vigne.

Biodynamie : l’authenticité en bouteille

La finalité de l’agriculture durable est là : produire des vins de bien meilleure qualité. Obtenir davantage d’équilibre, de fraîcheur, de style, de personnalité… grâce à une façon de travailler la terre et la vigne la plus naturelle et la plus authentique possible.

La vision de notre caviste : chez Mundovin, la biodynamie est considérée comme l’étape ultime. Il ne s’agit pas de sélectionner un produit par son label, l’argument commercial est mis de côté pour se concentrer uniquement sur le produit. Ce qui prime, c’est le projet et le talent du vigneron. Si son approche est cohérente avec son terroir, il y a plus de chances qu’il fasse un grand vin. Il ne s’agit pas seulement de faire de la biodynamie, il faut la comprendre et faire preuve d’un véritable savoir-faire. C’est ensuite le rôle de l’équipe Mundovin de déguster le produit et de rencontrer l’artisan pour déterminer la qualité du produit.

Si la biodynamie est un gage de respect de l’environnement, il faut tout de même avoir à faire à des vignerons artisans de talent. Il ne suffit pas d’appliquer les méthodes d’agricultures biodynamiques pour obtenir un bon vin. Cela demande de la précision, des connaissances et du temps. Se lancer dans les techniques biodynamiques est un choix réfléchi qui nécessite d’avoir des convictions et des objectifs précis en tête.

fleche montant vers le haut